Auditions

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Auteur
    Messages
  • #842

    CCO

    Bienvenue sur cet espace de débat, de réactions et de questionnements sur les dernières auditions du jury citoyen.
    Attention, ce sujet ne sera pas tout le temps ouvert! Un temps court avant et après chaque session nous permettra de nous informer et de réagir.

    #1913

    Bonsoir à tous,

    Hier soir, était la première audition. C’était une soirée très instructive. Notamment l’evocation du flux migratoire qui n’a pas tant évolué depuis plusieurs décennies (autour des 3 %). Cela à déconstruit de nombreuses idées reçues. Qu’en avez vous pensé?

    Merci à tous les intervenants et organisateurs.

    Bonne fin de semaine à tous.

    #1922

    Lors de la dernière audition qui a eu lieu le 12 octobre, la philosophe Fabienne Brugère en parlant de l’accueil et de l’hospitalité a fait références aux étudiants sénégalais qu’elle a pu rencontré dans les universités. Elle appuyait qu’il avait un sens de l’accueil de l’autre très prononcé; Je tenais a remercier cette allusion qui n’est pas des moindres En tant que franco-sénégalais ( double nationalité), je rappelle que l’hospitalité est au coeur même de l’identité sénégalaise.C’est ainsi que le sénégalais est reconnu dans toute l’Afrique …On dit qu’il est un lion de la Téranga …Téranga qui veut dire : accueil, hospitalité.

    D’où vient le mot Téranga ?

    La Téranga n’est pas un vain mot. L’ancien professeur d’Histoire Cheikh Ndiaye âgé de 69 ans, explique que : «la signification étymologique de Téranga est hospitalité, c’est une allusion à la chaleur de l’accueil. C’est un mot Wolof qui vient du mot Teral, celui-ci vient du mot terre qui signifie arrivée». Les Sénégalais entretiennent une très longue tradition de Téranga. La raison est que la culture de l’hospitalité est bâtie au Sénégal sur le socle d’un commun vouloir de vie commune de ce peuple hétérogène. Le directeur du musée du Sénégal à St-Louis, Abdoul Khadr Aidara va plus loin et évoque la rencontre de différentes communautés dans ce pays. «Nous sommes un peuple de savane où des vagues de populations venues de différentes contrées ont cohabitées. Il s’est établi une sorte de modus vivendi. En plus, il s’est établi un brassage entre ces populations mais aussi une civilité qui consiste à accueillir l’autre à s’ouvrir à lui, pour lui permettre d’être comme chez lui».

    «La Téranga au sens sociologique va subir des désagréments parce qu’elle ne rime pas avec l’occidentalisation» martèle le sociologue Khaly Niang: «la mondialisation refuse les diversités culturelles au profit de l’unité, de la vision unilinéaire de l’occident».

    L’on peut dire donc que la Téranga est bien réelle au Sénégal, mais si l’on n’y prend garde, elle risque de devenir petit à petit un mythe ce qui serait une perte immense.

    #1932

    CCO

    Merci Emmanuel pour ces précieuses informations sur la Téranga au Sénégal.

    A demain pour la prochaine et dernière audition du jury citoyen !

    Laurine (Accueillir à Villeurbanne)

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.